La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Interdimensionnelle

Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 30
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: L'Interdimensionnelle   Lun 19 Sep - 15:22


Généralités


Nom : L'Interdimensionnelle

Races représentées : Elfe de sang, orc, mort-vivant, elfe de la nuit, humain, worgen, gnome, elfe du Vide, sacrenuit, orc mag'har. (Toutes les races sont envisageables, ceci dit.)

Représentation au Conseil suprême : anarchie (Acedia l’Énergivore, entre autres)

Type de faction :
Armée dimensionnelle séditieuse de la Légion ardente, d’idéologie néo-illidari. Alliée de facto de l’Armée de la Lumière.

Objectifs de la faction :
Comme son nom l’indique, contrer la Légion dans son œuvre de destruction et d’asservissement, en rassemblant les renégats des races brisées par la magie gangrenée.

Devise (historique) :
Légion contre Légion !

Héraldique :
La bannière représente le poing déchaîné, emblème historique de la Contre-légion, sous l'étoile rouge de la faille sargerite, vestige du portail vers le monde d'Argus et le Siège du Panthéon où Sargeras a été banni.

Territoires recensés :
Certains recoins du Néant distordu.

__________


Historique

Sous sa première forme, c'est-à-dire sur le nom de "Contre-légion", l'Interdimensionnelle naît en l’An 31, par proclamation d’un jeune humain, Acedia, qui évoluait dans le cercle du futur Conseil séparatiste. Simple orphelin ramené d’Outreterre, il est désigné comme héraut de cette nouvelle cause par Arthémidore de Corbeaulieu et "la Dame grise" Tahajmul d’Argus. Dans l’ombre en effet, l’altéracois apatride et l’érédar exilée mettent en place les conditions d’une renaissance de l’idéologie illidari, exsangue depuis la chute du Temple Noir.

Cet acte de naissance s’accompagne d’une campagne "d’arrière-garde" qui tente de rassembler des volontaires, visant à maintenir la vigilance en Outreterre contre les assauts démoniaques. Peu d’élus survivent moralement ou physiquement aux épreuves. De ces rares élus, ceux qui auront eu la curiosité d’enquêter à l’époque, découvrent que cette opération est commanditée par des éthériens du Consortium. Ces derniers ont reconnu la valeur des races azérothiennes et draeniques pour contrer la nuisance de la Légion dans le Néant distordu. Un certain Shfarid sera d’ailleurs souvent aperçu en compagnie des archontes de la Contre-légion depuis lors.

A la surprise générale, le prophète Velen en personne ainsi que des Naaru comme A’dal, donnent publiquement leur bénédiction à cette Contre-légion. Velen évoque pour la première fois une « Armée de la Lumière », ou du moins, la pleine mesure de ce prêche est pour la première fois entendue.

Des Draeneï et Roués sont même personnellement impliqués, ils seront plus tard révélés comme l’ordre des « Alladaraï ». Des redresseurs de tort auront sûrement manifesté leur incompréhension, et les conservateurs de l’Aldor leur désaccord théologique, mais Tahajmul d’Argus et le Mande-gangrène Guloto semblent bénéficier de la même bienveillance du Prophète Velen, que Nobundo et ses chamans des années plus tôt.

Quelques rares chasseurs de démons en liberté se rallient peu à peu à la Contre-légion, qui compte déjà des démonistes, des prêtres du Vide, des mages, et quelques troupes plus conventionnelles, ainsi que, bien entendu, des démons indépendants ou anciennement illidari.
En Azeroth en proie au Cataclysme, la Contre-légion intervient ponctuellement sur des menaces périphériques, pour aider la Ligue. Elle se fait discrète durant la période des invasions de la Pandarie. En fait, elle se concentre sur ses recherches, notamment en Outreterre, et se trouve confrontée à l'hostilité ouverte du Kirin Tor et aux disparitions de ses chasseurs de démons, qui s’avéreront avoir été capturés par les Gardiennes, même si une timide nouvelle génération a pu être formée entre-temps.

La découverte de la nouvelle Draenor, alternative perdue dans le temps, est une occasion pour les contre-légionnaires savants d’étendre leurs recherches et y affronter la Légion ardente dans les ombres. Cette expérience annonça le retour de Gul’dan et la grande invasion démoniaque d’Azeroth…

Dans le chaos du retour de la Légion, les chasseurs de démons captifs furent libérés des prisons des Gardiennes aux Îles Brisées. La plupart, enfermés depuis la bataille du Temple noir, n'avaient pas connu le renouveau de leur lutte sous la Contre-légion, mais certains y virent la concrétisation de leurs aspirations.

La grande lutte de libération des illidari et des contre-légionnaires se focalisa finalement sur les Îles Brisées, territoires-clés pour sceller la Tombe de Sargeras puis porter le combat sur Argus.

Grâce à l'intervention de la Dame grise, la magistrice Valande et ses partisans shal'dorei rallièrent la lutte et menèrent un mouvement de résistance à l'occupation de Suramar par la Légion, qui fut rapidement appuyé par les séparatistes dans leur ensemble.

Après la contre-attaque sur Argus par les Draeneï de Velen et les chasseurs de démons d'Illidan, appuyés par des ordres divers d'Azeroth et leurs champions, ainsi que les restes de l'Armée de la Lumière et la résistance Krokul locale, la Contre-légion vit l'aboutissement de son objectif fondateur : soutenir l'union des peuples et abattre la la Croisade ardente en son cœur.

La chute d'Antorus et l'élimination de l'état-major de la Légion ardente rendit caduc la "cause prioritaire" de la Contre-légion, enfin accomplie.

Un Conseil interne s'auto-saisit pour envisager la poursuite de leur mouvance, sous un autre nom, et devant des corruptions toujours menaçantes : des démonistes trop ambitieux, des successeurs de la Légion, des dieux malfaisants, des seigneurs du Vide... Ce nouveau nom devait rendre plus clair encore leur engagement et leur champ d'action : L'Interdimensionnelle.
__________


Composantes incluses

Le clan Ombrefoudre


Cité par des sources comme précurseur, la réalité historiques de ce clan groupusculaire d’origine Ombrelune et dissident de Foudreguerre, reste douteuse. Il est associé au nom de Kor’tchak Ombrefoudre, un ancien nécrolyte et chevalier de la mort. Sa bannière aurait inspiré celle de la Contre-légion.


Les résistants illidari


Bien peu nombreux sont les vétérans de l'armée d'Illidan en Outreterre, et bien peu ont défendu les couleurs de la Contre-légion et de la résistance "avant l'heure" de l'Invasion Ardente. Aujourd'hui, leur fierté de prendre des mesures radicales contre la fatidique fin du monde est récompensée par une reconnaissance très large.



__________


Partisans typiques


L'érudit de l'interdimension
Historiquement, l'Interdimensionnelle comporte avant tout des savants qui étudient le Néant distordu, le chaos de la Magie gangrenée, la manipulation des Arcanes, ou le Vide. Et ce, loin des tabous des peuples d’Azeroth voire des autres factions séparatistes liguées. La compromission dans des recherches interdites a toujours été soutenue par le Conseil séparatiste, comme un mal nécessaire et un sacrifice suffisamment "cloisonné" pour être bénéfique à la Ligue et aux peuples qu’elle défend.

Le chasseur de l'interdimension
Quelques rares chasseurs de démons fugitifs, kaldorei ou sin'dorei, ont fait partie de la Contre-légion à l’ère du Cataclysme. La libération des illidari enfermés par les Gardiennes devant l’urgence de l’Invasion Ardente offre de nouvelles troupes pour la Cause.

Le contre-légionnaire vétéran d'Outreterre
Tous les sin’dorei qui ont accompagné ou rejoint Kael’thas Haut-soleil en Outreterre ne l’ont pas pour autant suivi lui et ses solfuries jusqu’à son pacte avec Kil’jaeden et a Légion ardente. Ceux qui ont embrassé la cause d’Illidan Hurlorage sans pour autant devenir chasseurs de démons avaient de nombreux rôles à tenir : de la basse logistique jusqu’aux forces armées (prêtres, chevaliers de sang, pérégrins…).
Le vétéran peut aussi être un de ces rares orcs verts de la Gangr’Horde de Kargath Lamepoing, des gueule-de-dragon, des ombrelune ou des crâne-ricanant.


Le libre-penseur ren'dorei (Nouveau)
La Ligue des séparatistes a une longue tradition d'accueil des dissidents thalassiens, en particulier avec la Ligue Givreciel, mais les elfes du Vide se sont bien trop enfoncés dans les ténèbres pour vivre aux côtés de leurs frères quel'dorei et sin'dorei. Le libre-penseur ren'dorei est un banni de Quel'Thalas qui trouvera un état d'esprit semblable au sien parmi les contre-légionnaires.

L'errant perdu entre les dimensions (Nouveau)
La manipulation des arcanes de l'espace et du temps ont tiré du Néant distordu bien des entités dangereuses, mais parfois aussi des êtres en tout point semblables aux races d'Azeroth et Draenor, si ce n'est quelques détails, rendant l'histoire de chacun aussi différente qu'inattendue. L'errant des dimensions peut être totalement déboussolé ou bien aux pleine commandes de son destin, selon la manière qui l'a mené sur Azeroth.
Par exemple il peut être un orc emporté dans le flot des portails de la première Draenor créés par le chef du clan Ombrelune, ou bien un orc issu d'une ligne du temps alternative de Draenor où des orcs ont pu devenir empreints de Lumière.


__________


Recrutement

Rangs : Indépendant (Néophyte) < Sympathisant (Acolyte) < Interdimension (Adepte) < Conseil suprême

Classes possibles : Toutes. Particulièrement Démoniste et Chasseur de démons.

Profil :
Les personnages illidari sont bien sûr très attendus. Nos Chasseurs de démons peuvent aussi bien faire le choix de Kayn Solfurie que d’Altruis le Souffrant, comme le veulent les devises historiques de la faction : à la fois « légion contre Légion » et « ni dieux ni maîtres ».
Les individus dont l’histoire personnelle les motive à rallier cette faction, sont généralement marqués par la Magie gangrenée (fel), le Vide ou les Arcanes.
La race la plus probable est certainement Elfe de sang, par leur passé en Outreterre, ainsi que Orc, puis Elfe de la nuit. Mais cette faction est véritablement multiraciale, tant les races touchées par les exactions de la Légion ardente et autres menaces dimensionnelles peuvent être nombreuses, sans compter les PNJ des races d’autres mondes, dont les démons eux-mêmes (familiers).

Antithèse de profil :
Ceux qui monnayent avec la Légion ardente, ou la servent toujours, sont proscrits. Les repentis en revanche sont bienvenus.
Les personnages ayant un problème moral à étudier les énergies sombres, ou à combattre le feu par le feu, auront davantage leur place dans les autres factions séparatistes que dans l'Interdim.

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.forumactif.com
 
L'Interdimensionnelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Registres séparatistes :: Atlas des factions liguées-
Sauter vers: